Des représentants du SBASHK ont rencontré le ministre Nagavci

2 min read

Des représentants du SBASHK, le président Rrahman Jasharaj, le vice-président Vjollca Shala et le coordinateur de l'organisation interne Ymer Ymeri ont rencontré aujourd'hui la ministre du MEST, Arbërie Nagavci, où la loi sur les salaires a été discutée.

SBASHK lors de cette réunion avec le ministre a divulgué plusieurs plaintes et demandes.

Ils ont fait part de leur inquiétude quant au fait que dans la municipalité de Fushë Kosovë, il y a 53 travailleurs de l'éducation qui travaillent mais ne reçoivent pas de salaire, à Mitrovica environ 80 de ces cas et ici et là dans d'autres municipalités, il y a des cas où les travailleurs de l'éducation travaillent maintenant depuis plusieurs mois. , mais ne reçoivent pas de salaire.

Les représentants du SBASHK ont demandé à la ministre Nagavci de s'engager dans le cadre de ses compétences et au sein du gouvernement pour résoudre correctement ce problème.

Lors de la même réunion, les représentants de la SBASHK ont rappelé une nouvelle fois au ministre Nagavci les enjeux liés à la nouvelle loi sur les salaires, sollicitant son soutien et son engagement à mettre en œuvre conjointement la demande de la SBASHK que les travailleurs de l'éducation soient classés dans une position méritante dans cette loi et qu'il ne devrait pas y avoir de différences de coefficients entre les travailleurs de l'éducation dans l'enseignement primaire et secondaire inférieur ", est-il dit dans l'annonce de SBASHK.

Lors de cette réunion, la question des travailleurs atteints de maladies graves a été soulevée et le SBASHK a demandé à Nagavci de soulever cette question au niveau du gouvernement pour trouver des solutions acceptables.

Dans la question soulevée par SBASHK concernant les collègues employés qui ont 130 prêts, le ministre Nagavci a déclaré que leur problème a été résolu.

Selon l'annonce du SBASHK, Nagavci a déclaré qu'en ce qui concerne la question des travailleurs de l'éducation qui travaillent et ne reçoivent pas de salaire, ils s'engageront à trouver des solutions possibles pour eux en coopération avec les gouvernements locaux et le ministère des Finances.

Les deux parties ont également discuté de la question de l'évaluation des performances des enseignants et il s'agissait d'une évaluation conjointe selon laquelle l'évaluation des performances devrait être effectuée conformément aux instructions administratives et par l'intermédiaire d'inspecteurs professionnels.

Nagavci a en outre déclaré que cette instruction administrative devrait être soigneusement analysée afin de créer une liberté académique pour les enseignants de la profession./ 21Médias